WordPress III

Mon site wordpress construit en local sur mon disque dur avance bien. 
Comme je ne sais pas comment se passera ma migration en ligne,  je n’en fais pas trop, au cas ou je devrais tout recommencer.

Je prépare mes sections qui figureront le menu (pages parents) et prévoie mes sous-sections (les pages enfants et le reste).


Petit à petit j’ai une bonne idée de ce que sera mon site, je pars à la recherche de mon thème idéal.


Je ne vais pas loin, j’ai construit mon site avec un thème du site WordPress.

J’ai eu un coup de cœur et je me tâte pour sa version payante.

Le prix n’est pas très élevé, une trentaine d’euros, je saute le pas.

Je le télécharge, dézippe le fichier, l’installe dans le dossier des thèmes de mon wordpress.

Il est un peu plus complet et j’ai un choix plus important  des couleurs, les polices. 

le temps de faire connaissance, il n’est pas très compliqué.

Je suis contente de ma  base de départ, il faut donc que je l’installe en ligne.



Aïe, et je fais comment ?


Me voilà repartie en vadrouille sur Internet pour chercher des renseignements.


Il faut bien choisir ton hébergement.


Peut-être même avant de créer ton site, car les hébergeurs connus proposent des solutions clefs en mains avec Wordpress déjà installé, un choix de thèmes, un nom de domaine souvent gratuit la première année.

 

Beaucoup de choses dépendent de tes choix et de tes besoins :

– Un  blog perso pour partager tes idées,  distribuer tes recettes de cuisine, montrer tes dessins, exposer tes photos.


– Un blog plus pro que tu espères monétiser avec des tutoriels payants, ou de la publicité.


– Un site pour te lancer dans le E.commerce.


Vas-tu mettre les mains dans le cambouis pour modifier les codes,  ou préfères-tu que quelqu’un d’autre se charge des mises à jours, sauvegardes nécessaires et  sécurité. ?


C’est tout à fait possible pour une trentaine d’euros par mois, souhaitable pour un site pro,  mais ce n’est pas à la portée de tous.


Worpress.com offre l’hébergement de  » Free « à  » Business  » , de gratuit à 95,90 euros  l’an (Hors taxe, je précise).

(également   » Eco  » – 23,90 € HT/an et  » Zen, 49,90 € HT/an).

D’autres hébergeurs connus comme OVH – Amen – 1&1 – Nuxit – O2Switch (et son offre unique à 5 € HT par mois)te  proposent des hébergements compatibles WordPress avec des tarifs variés ( de quelques euros à quelques centaines)  et des espaces de stockage plus ou moins importants.


D’autres, consacrés seulement à WordPress aparaissent sur le marché 
Compare bien les prix, attention, ils sont en général HT, Hors taxes – il y a parfois la précision du prix TTC, toutes taxes comprises.



Je dispose déjà d’un hébergement en fr chez Amen.


A la suite d’erreur de ma part, je n’arrivais plus à mettre mon vieux site à jour. 

finalement après un échange de mail et quelques conseils, tout est rentré dans l’ordre.

J’envois donc un nouveau mail :

– Je désire passer sur WordPress,  que proposez vous ?

Ils me répondent rapidement que mon site est hébergé sur le produit ‘Espace Web’, qui est  un hébergement statique incompatible avec WordPress.


Je dois utiliser l’hébergement Starter Linux, disponible avec mon nom de domaine.


Et pour celà, je dois accomplir une série de réglages et mises à jours


Heureusement, ils m’en font une liste claire.


mettre à jour de la version PHP de mon hébergement, créér un compte FTP sur l’hébergement Starter Linux, associer mon  nom de domaine  à mon hébergement, 

et migrer mon  Wordpress (locale) vers l’hébergement Linux à l’aide de mon compte FTP.  

chacune des opération est minutieusement décrite, je décide de sauter le pas un week-end.


Tout est fait en cinq minutes.


Cinq minute…et trois jours.