WordPress I

                                                      WordPress, les doigts dans le nez.

 

Il y a quelques temps, gros bug sur mon blog.
Impossible d’insérer les images. 

Rage, désespoir, je m’arrache les cheveux, je grimpe aux murs…

Je découvre finalement que le problème vient de mon navigateur et une mise à jour finit de le résoudre.

      L’alerte a été chaude tout de même.


     Je commence à penser à mon site en fr que je dois reconstruire de zéro.

J’ai retrouvé mon hébergement, choisi un modèle correct, mais je n’arrive pas à m’y mettre.
C’est un gros travail et je me pose des questions.

Le nouveau site sera-t-il lisible sur une tablette, comme l’est mon blog?



Et si je m’intéressais à ce WordPress dont on parle tant ?



     Wordpress  est un logiciel open source.

Sous licence GNU (version 2) il est libre et gratuit.


Grâce à lui on peut créer son site ou son blog en ligne avec facilité.


Les doigts dans le nez…


     Je vais traîner sur le site Wordress org pour voir ce qu’il en est.


il y a même une partie en français.


(ne pas confondre avec l’adresse en point com,  qui fait de l’hébergement.

Une adresse à retenir tout de même, elle pourra être très utile) 

C’est simple, c’est prêt à publier  en 5 minutes… (qu’ils disent)


Et l’article commence à parler de  MySQL, Apache et d’autres termes de vocabulaire qui pour moi est un étrange mélange de chinois et d’hébreu….ma vue se brouille, j’ai le vertige.


En attendant, j’apprends qu’on peut l’installer sur son ordinateur   » en local  » pour s’entraîner… avec Wamp ou  XAMPP.

Je décroche, même si tous les blogueurs font des efforts méritoires pour écrire clairement leurs conseils.

 

Je tombe sur Instant WordPress qui a l’air sympa.

(C’est grâce à Instant WordPress que j’ai pu installer WordPress  sur mon ordi, m’exercer à construire mon site au brouillon et tester les divers thèmes sans risques.

Instant WordPress existe toujours (devenu InstantWP) mais ne correspond plus   à l’article que j’avais écrit sur mon blog, à mon grand regret, car il était vraiment pratique,  si je comprends enfin comment fonctionne le nouveau, je le représenterai )

 

 


J’arrive  ainsi sur le tableau de bord de WordPress, en français, avec ses messages de bienvenue et ses encouragements.


Je vais d’abord le visiter, je dispose déjà de quatre thèmes à tester.


Mon expérience sur Blogger.com et mon blog vont me servir, je retrouve ce dont j’ai l’habitude.

Je peux créer des articles pour un blog, ou des pages statiques pour un site, ou mélanger les deux.

Il  est  » responsive « , c’est à dire qu’il s’adaptera  aux tablettes et smartphones sans difficultés.


Il me signale les mises à jour, celles des thèmes pré-installés et aussi de WordPress  qui passe à 4.7 ( je dispose alors de la 4.6.1.)



              Youpi, en route pour la grande aventure.

 

                                                                       ***