Le bullet Journal

Après avoir fini l’année 2016 sur les genoux, profité des vacances de Nöel et du mois de janvier pour me refaire une santé, il est temps de mettre en oeuvre mes bonnes résolutions.

Je suis du genre contemplative et portée sur la procrastination (pourquoi faire aujourd’hui ce que je peux faire dans huit jours).

J’ai décidé de commencer un Bullet journal ®, Bujo® pour ses admirateurs, Bujo® mais surtout pas BJ, surtout pas – (Attention à sa signification en argot américain.). Afin de mettre de l’ordre dans ma tête et planifier un peu mon travail.

J’ai lu sa description dans la presse, c’est la grande mode depuis quelques années.
On en parle partout, jusque dans Modes & travaux.
On trouve de nombreux articles de blogs et des vidéos Youtube à son sujet.

A notre époque d’internet, d’ordinateur et de tablette, nombreux sont ceux qui vénèrent encore le papier et pour qui une grande papeterie est une caverne aux trésors.
Même les grands pontes de la Silicon Valley limitent l’utilisation des tablettes et des ordinateurs pour leurs enfants et leur choisissent des écoles avec livres papiers et tableaux noirs à l’ancienne.

Le joli carnet que j’ai commandé il y a quelques jours a pris du retard et n’a pas encore dépassé Paris.
Il était en solde, le transport aussi.

Je ne vais donc pas commencer mon bujo® tout de suite, peut-être même seulement l’année prochaine.
Je vais d’abord le construire au brouillon sur un mignon classeur.

 

 

Bullet ? comme les balles tirées plus vite que son ombre ? comme bulletin board ?
Non, il s’agit ici des puces, les signes de code qui vont te permettre de t’y retrouver.
Bon…
Mais qu’est-ce que le…

 

Bullet journal® ?

 

Et puisque j’ai la bouche pleine de nems et autres rouleaux de printemps, un verre de Tsingtao à la main…
voici :

 

 

Ryder Caroll est un jeune homme qui souffre depuis l’enfance d’un déficit d’attention. (TDAH – trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité ).

Ses professeurs lui conseillent de prendre des notes.
Il est lassé de couvrir murs et frigo de post-il et de mémos qu’il passe son temps à perdre,
Au fils des années il met patiemment au point son propre outil :
Un support unique où tout peut être centralisé.

      Le Bullet journal® .

Leuchtturm1917 carnet noir avec son élastique

 

Son carnet de note va lui permettre de mener à bien ses études et de devenir webdesigner à Brooklin,

Une collègue, qu’il aide à organiser son mariage, l’encourage à partager sa trouvaille avec le monde.

Il tente le crowfunding sur kickstarter.com.
Il a besoin de 10 000 dollars, il en obtient 80 000 en huit heures.
En 2013, il lance enfin son journal à puce en collaboration avec la société allemande Leuchtturm.

Aujourd’hui l’authentique Bullet journal® est vendu par la société Leuchtturm1917.
On le trouve sur son site ou sur celui d’ Amazon, (toujours comparer les prix).
14,5 X 21, 240 pages, trois marques-pages, papier 80 g.

 

Il existe depuis peu une  » appli compagnon  » pour I.phone (oui, je sais…les autres se grattent…)

Le carnet Leuchtturm 1917 classique, sur les mêmes sites, est un peu moins cher, format A5 et d’autres, un grand choix de couleur, des pages numérotées, trois destinées aux index, deux marques-pages différents, papier 80 g.

(1917 est la date de création de l’entreprise, une année ou, en Allemagne, il fallait l’espoir chevillé au cœur pour créer quelque chose.
Ils fêtent, d’ailleurs, leurs 100 ans avec des carnets de couleurs métallisées).

Et pour ceux qui le désirent, un passant pour stylo est vendu à part.

Deutsche qualitat.
Seras-tu déçu si je te dis qu’il est fabriqué à Taïwan ?
Et oui, Bullet journal® est une marque déposée, le nom et le système sont la propriété de la société Lightcage, LLC.

le Happy bullet vert tendre
Happy bulle

 

Bullet time noir et rouge
Bullet time

 

Ce qui n’empêche pas les internautes de se l’approprier.
Et la concurrence de fleurir.
Avec des bullets en prêt-à-remplir, des manuels mode-d’emploi, des ateliers offerts ou pas donnés, des PDF à imprimer soi-même gratuits ou payants.

 

De nombreux accessoires pour les décorer.

Bullet journal de chez Mémoniak avec ses couleurs pastel.
Bullet journal Mémoniak

Même Mémoniak s’y met,

 

 

 

 

 

Tu utilises déjà un agenda, un cahier de texte ou un planning.

Certaines parties te sont utiles, d’autres trop petites à ton goût .
mais de nombreuses pages restent vides.
Tu as certainement déjà eu envie de découper des morceaux et de tout remonter selon tes besoins.
C’est le concept du Bullet Journal® .

 

(Comment ne pas massacrer le dos de la couverture quand on utilise son carnet pour la première fois)

 

 

Après le yaourt maison
Après le pain maison
Après la confiture maison.

L’agenda maison.

Tu ne cherches pas un agenda qui correspond à tes besoins.
Tu le construis selon tes besoins.

Il existe bien Le bujo parfait.
Celui qui te correspondra parfaitement.
C’est à toi de décider ce qu’il doit contenir.

Tu as le droit de mettre le temps qu’il faut pour le trouver.
(Et tu n’es même pas obligé de faire semblant de parler anglais).

 

Si tu désires commencer un bujo, il y a 3 conditions.

1 – tu ne vas PAS sur Pinterest ou instagram.
2 – Tu ne consultes PAS les sites comme Boho Berry ou Soho Hana.
3 – Tu mets le perfectionnisme de côté.

Le Bullet journal est d’abord surtout un outil d’organisation.

Certains affirment froidement : le Bullet Journal c’est un truc de filles !
Faux : Ryder a du poil sur les bras.

Dans la vidéo du créateur, pourtant designer, pas de sublimes dessins ou de calligraphie torturée :
C’est son outil de travail.
Une façon simple de gérer son emploi du temps qui peut intéresser et être utile à de nombreuses personnes.

Mais…
De jeunes blogueuses et créatrices s’en sont emparées, en ont fait un objet artistique pour exprimer leur créativité..
Certaines le voient même comme une thérapie.
Et c’est bien le problème, car les exemples merveilleusement dessinés traumatisent celles et ceux qui voudraient en faire un.

Ils ne voient plus que les beaux dessins.

 

Nombreux sont ceux qui déclarent :
 » Ce n’est pas pour moi. je ne sais pas dessiner.
je ne peux pas faire quelque chose d’aussi beau  » .

Nombreux sont découragés, au point de se bloquer et déposer les stylos.

Des personnes qui auraient pourtant bien besoin, dans leur vie quotidienne, de l’outil conçu par un jeune homme que ses problèmes de concentration handicapaient.

La réalité est plus simple, c’est toi qui commandes.

Tu peux utiliser un carnet ou un classeur.

tu as simplement besoin de : (mais ce n’est même pas obligatoire)

– Pages numérotées.
Pour y inscrire tes propres rubriques.

– un index.
Pour retrouver tes rubriques grâce aux pages numérotées.

– Un code. (les fameuses puces)
Pour noter tes rubriques. (Notes – rendez vous – idées – à faire – Urgent – en cours – fini – à reporter – etc…)
ton code doit être personnel, facile à retenir, il doit te  » parler « .
Tu peux utiliser des signes, ou des codes couleurs.

 

Pour construire ton journal à puces, tu disposes de plusieurs outils.
Tu peux les agencer à ta sauce comme des modules indépendants.

Commençons par la partie agenda avec ses calendriers :

– Le prévisionnel :
(le  » future log  » de la vidéo) pour 6 mois.
12 mois pour ceux qui ont besoin de se projeter et noter des projets à venir ou des rendez-vous lointains.)

D’autres ont préféré s’organiser autrement avec le  » Calendex©  » selon la méthode d’Eddy Hope. 
(Calendrier-Index : calendrier annuel qui te permet d’avoir une vision d’ensemble de l’année à venir)

Pour les rendez-vous encore plus lointains, rien n’empêche de rajouter le calendrier de l’année suivante.
Au diable l’avarice.

Si certaines les dessinent de leurs petites mains, avec une règles ou des gabarits.
Il est possible de les imprimer, de sympathiques blogueuses offrent tout pleins de pages spéciales joliment décorées sur internet.

Google est ton ami, ton imprimante aussi.
(Je t’ai noté quelques adresses plus bas).

– La page mensuelle :
Pour noter tes objectifs et tes projets du mois.

– Le semainier : Pas de cadre préparé à l’avance pour lui.
Il est rempli au fil des jours. Tu peux prendre la place qu’il te faut.

Tu vas y faire la liste de tes tâches du jour (avec leurs puces)
C’est là que tes codes te serviront.
Les tâches que tu n’as pas faites ce jour, seront  » migrées  » c’est à dire repoussées à une autre date. (ou annulées)
Tu ajoutes les événements de ta vie,tes notes et tes idées, les rendez vous à ne pas manquer.
Quatre lignes pour la semaine et quatre pages le week-end ? pas de problème.

La mise en page est trop petite ? tu l’agrandis.
Deux pages ne te suffisent pas ? tu en ajoutes une.
L’index est inutile pour toi ? tu le supprimes.
Tu n’as pas terminés tes tâches ? – tu les migres – tu les reportes la semaine ou le mois suivant.

Des personnes abandonnent le bujo parce que, disent-elles, elles ne peuvent se  » projeter « .
Pourtant elles pourraient parfaitement choisir un prévisionnel sur l’année en cas de besoin.
Ce qui trouble aussi de nombreuses personnes est sa souplesse et sa liberté totale.

Tu peux ajouter :

– Les  » traqueurs  » :
Une feuille pour cocher ce que tu dois faire chaque jours, tes dix minutes de gym, ta demi-heure d’anglais, ta prise de vitamines ou de médicament.

– Les  » Collections  » :
Les listes de tâches par famille.

Ces rubriques ne dépendent que de ton choix : celles dont tu as réellement besoin.
Tu pourras les créer (ou les supprimer si tu vois qu’elles ne te sont pas utiles) :

La liste de tes projets et objectifs avec le suivi de tes résultats.
La liste des livres à lire, celle des films à voir, des séries à suivre, avec tes critiques personnelles.
Tes rendez-vous, tes sorties, tes idées, ta liste des courses, la météo.
Une page pour les anniversaires à souhaiter et des cadeaux à offrir.
Et même des citations inspirantes.

(Etc…etc…etc…)Tout ça sera réuni au même endroit, afin de remplacer tes notes sur le frigo.
(Tu as déjà essayé de faire entrer ton frigo dans ton sac ?)

Ne culpabilise pas si tu l’abandonnes un mois ou deux, ce n’est pas grave.
Tu peux le reprendre comme si de rien n’était.

Commencer un bullet journal prend un peu de temps.
Normal, c’est un agenda sur mesure, il faut donc faire les  » essayages « .

Dans le concept de base, tu remplis les pages au fur et à mesure, tu mélanges donc les agendas, les notes et listes, d’où l’index et les pages numérotées.

Ceux qui n’aiment pas revenir en arrière écrivent notes et listes à la fin du carnet, ce qui réduit les mélanges.

Des astucieuses colorent la tranche de leur carnet pour retrouver facilement les sections, ajoutent des onglets repositionnables ou de mignons marque-pages.

Il y a ceux qui le décorent avec de jolis dessins, des auto-collants, des pochoirs, ou des décalcomanies, pour eux la préparation est une pause qui permet de prendre du recul et même parfois une thérapie.

Pour d’autres c’est une perte de temps, ils préfèrent une présentation simple, plus en accord avec leur personnalité.

Il y a également les allergiques à la planification, pour eux, le bullet journal sera basique, les quelques rendez-vous qu’ils ne doivent surtout pas rater et les tâches qu’ils sont obligés de faire, mais ils pourront s’éclater avec la décoration.

Tu peux multiplier tes bujos, un pour le travail et les études, l’autre pour les loisirs, le jardinage ou tout réunir en un seul.

Et puis il y a ceux qui haussent les épaules avec mépris,  » Quoi , avec nos nouvelles technologies, pourquoi se fatiguer à …écrire ? (R2-D2 Je t’ai reconnu ! ).

 

Non, merci Marie, je ne cherche pas de Productivity Planner, peut-être une prochaine fois.

 

Si tu n’as pas d’idée, le charmant blog de Karolina est fait pour toi.
Avec ses tests et ses modèles variés.

Comme je te l’ai dit, on trouve sur la toile de jolis imprimables gratuits, voici quelques adresses :

Mamzell Gwen t’offre un modèle ainsi qu’ une liste de produits de saison à télécharger (d’octobre à mai).

May également sur son blog  » Vie de miettes « .

Magalie, accro à l’organisation, partage ses plannings et commercialise son classeur-maison.

N’oublions pas le bujo complet (en plusieurs tailles) de la tanière de Kyban

Merci à Sandrine de Mon-carnet-déco pour son agenda en deux versions.

Tu peux, également, suivre au fils des jours les imprimables de Happybulle. (jolis calendriers ou mignons découpages.)
(Téléchargeables sans inscription sur leurs sites.)

 

Un calendrier à imprimer

Et pour les minimalistes ou les bullets  » de bureau  » le site du CRSI propose des calendriers variés . Calendrier de l’année, calendrier perpétuel, en pdf ou format Exel. prêt à l’emploi ou à modifier. Calendrier imprimable avec un grand choix de personnalisation.

Même chose sur Calagenda, des pages d’agenda ou des calendrier à personnaliser.

Un grand choix également sur kalendrier
(format PDF, XLS et JPG).
Complets ou personnalisables, de quoi imprimer jusqu’en 2037 !

 

 

Il existe également des pdf à petits prix, téléchargeables sur des blogs de créatrices.
– la boutique de Sohohana

Le bullet journal est accessible à toutes les bourses, car tu peux choisir :

  • un carnet de luxe : Leuchtturm 1917, Rhodia, NUUNA, Carpe Diem, … (en A5), certains ont une pochette à soufflet en 3eme page de couverture.
    Classeur à 6 trous à couverture violette.

Les Moleskine sont un peu plus étroits que les Leuchtturm mais on peut en trouver à couvertures illustrées.
Édition limitée (Star wars, Harry Potter, Game of thrones…)
Mais tu peux utiliser n’importe quel autre marque.

 

Filofax célèbre pour ses organiseurs de luxe (et chers).
Carnet-classeur à six anneaux, reliure cuir, intercalaires, pochettes intérieures, .

Filofax propose également des  » Clipbooks translucides », (beaucoup moins chers), classeurs compatibles avec leurs recharges.

 

 

 

  • Un traveler’s notebook qui comprend plusieurs carnets séparés sous une seule reliure.
  • Un carnet ordinaire ou un gros cahier, avec ou sans spirales.
  • Coudre ton carnet toi-même, (certains youtubeurs redécouvrent l’art de la reliure).
  • Et même choisir un classeur ordinaire.
    L’avantage c’est que tu peux déplacer les pages, y coller des feuilles imprimées, ajouter des intercalaires et même des pochettes plastiques.

Tu n’as que l’embarras du choix parmi toutes les tailles et toutes les couleurs.
Des pages blanches ou crèmes, des lignes, des petits carreaux, des petits points,
Des pages grises avec des lignes blanches pour qu’elles se voient mieux.

 

Cahier A4 jaune et noir le Nomad book

 

Il y a même une réponse à l’inquiétude de tous ceux pour qui il faudrait pouvoir sauvegarder les écrits des bullets sur ordinateur.
Il faut choisir  un cahier  de la marque Oxford.
Des cahiers de notes connectés, couplés à des appli, pour transformer des captures de pages en PDF.
On n’arrête pas le progrès.

 

 

 

Derniers conseils tirés de mon expérience personnelle.
– Utilise une encre qui résiste à l’eau.
– Écris lisiblement, pour pouvoir te relire plus tard.

 

.Je vais faire un gros brouillon sur un mignon classeur, le joli carnet servira plus tard.
Le classeur par sa taille restera sur mon bureau à côté de l’ordinateur, là où j’en ai vraiment besoin..

 

Couverture jaune et bleue comme un vrais agenda papier

 

 

Au travail, je peux mon contenter de l’agenda de mon smartphone, de l’application Notebook et de celle de Liston pour la liste des courses.
L’appli Listnote, elle, utilise la reconnaissance vocale, tu dictes, elle écrit.

J’ai déjà récupéré un  » calendex  » une grande feuille annuelle imprimée par mon entreprise.
N’y figurent que les choses importantes : dates des jours fériés, des ponts, des RTT et des congés annuels.
On pourrait y rajouter les dates des vacances scolaires.

 

 

 

 

Pas de chichi de décoration, les beaux dessins c’est pour le site, je suis en retard (merci de ne pas me le faire remarquer).

Devant les superbes bullets journaux des blogueuses, une mamie les taquinait gentiment :Agenda familial Mémoniak avec toutes les rubriques utiles
 » Rien sur les tâches ménagères ? on voit que vous êtes encore chez vos parents. « 

Personnellement, j’ai prévu une section spéciale pour la maison, les travaux et le jardin.

D’autres rappellent que, déjà il y a des décennies, les grands-mères tenaient un almanach.
Elles y ajoutaient notes, recettes de cuisine, trucs et astuces, dates des vaccins, mensurations de toute la famille.
On revient toujours aux fondamentaux.

Pour les nostalgiques, il y a la collection Ménoniak.

Carnet noir : tête de chat avec col dur et cravate

 

Et puisque nous parlons carnets, il existe également des carnets effaçables et réutilisables.
Des tableaux blancs à spirale à glisser dans sa poche.

Pour l’instant je fais mes listes de choses à faire du style  » Si je plaçais la radio au milieu, ce serait plus pratique  »  » et si j’ajoutais une étagère ?  »  » Oh, je ne dois pas oublier de changer l’ampoule dans l’entrée « .
Alors, en route.
L’année prochaine, je te raconterai la suite.

 

 

 

PS : Si je te présente des articles du site Amazon, je ne suis pas inscrite à leur programme d’affiliation. (c’est pour ça que je peux montrer des articles d’autres boutiques).
Mais certaines blogueuses le sont. Elles gagnent une petite commission sur les articles qui sont vendus à partir de leur site.
Donc si tu aimes tout particulièrement un blog qui est dans le programme d’affiliation, acheter un produit qui t’intéresse grâce à ses liens est une façon de le soutenir.

 

un agenda est ouvert, un stylo posé dessus.

 

 

       ***